• Post category:Reportages

La « Stout », avec en tête de file la Guinness, est la reine des bières irlandaises. Le terme « Stout » signifiait à l’origine « fort », « courageux », avant d’être utilisé pour nommer la bière brune amère et au degré d’alcool élevé, à base d’orge et de malt torréfié.

Le rituel de la Guinness

Servir une bonne Guinness demande du temps. Et répond à un protocole bien précis. Tout d’abord, le verre doit être propre et sec. Le liquide brunâtre est alors versé aux deux tiers du verre, puis laissé au repos. Il faut ensuite attendre patiemment que la mousse remonte jusqu’à ce que la couleur de la bière soit bien brune et la mousse bien blanche, processus qui dure environ deux minutes. Enfin, le barman termine de remplir le verre. De nouveau, la patience est de mise, puisqu’il faut attendre que la mousse remonte, jusqu’à former une épaisse couche au-dessus du liquide noir.

La mousse est d’ailleurs gage de qualité. Elle doit rester solidement au-dessus de la pinte sans se déliter jusqu’à ce que le verre soit terminée. Parfois, le barman dessinera un trèfle sur la mousse, et si c’est une bonne Guinness le dessin du trèfle se retrouvera au fond du verre lorsqu’on l’aura vidée.

La bière brune est servie un peu plus chaude que les autres bières (11 à 13°C).

Regardez la couleur de la bière avec la lumière, vous verrez qu’elle n’est pas de couleur brune, mais de couleur rubis ! 

Guinness

La légende Guinness

Fin XVIIIème siècle, à Londres, c’est l’époque des grands incendies. Les greniers à grains brulent. Pas question de jeter la marchandise, l’orge brûlé est brassé et la bière distribuée aux dockers de Londres. Au même moment, Arthur Guinness rachète une brasserie désaffectée à St James Gate à Dublin et signe un bail de 9000 ans. Il brasse de la blonde comme tout le monde et part en voyage à Londres. Il y découvre la bière brûlée et c’est une révélation : on peut faire un excellent produit en l’affinant avec de l’eau pure. La « stout » irlandaise est née. A la fin du XIXème siècle, Guinness devient la plus grande brasserie du monde. 

 

La Guinness en chiffres

57 pays fabriquent de la Guinness

120 pays vendent de la Guinness

10 millions de pintes de Guinness sont vendues dans le monde chaque jour

60% de la bière bue en Irlande est de la Guinness

 

Guinness

La harpe inversée

Le logo de Guinness est une harpe… Comme l’emblème de l’Irlande, sauf qu’elle est inversée !

Les infos insolites de la Guinness

– Les trois pays les plus grands consommateurs de Guinness sont dans l’ordre : la Grande Bretagne, le Nigéria, l’Irlande. En effet, en Afrique, la Guinness est considérée comme une boisson stylée pour personnes raffinées. Et est très prisée !

– La Guinness est moins calorique qu’une blonde (198kcal contre 250kcal pour une pinte).

 

Guinness

Les cocktails à base de Guinness

Le Black Velvet : Guinness et champagne

Irich Picon : Grenadine, Picon, Guinness

Cocktailerie : Gin, sirop de canne, liqueur de vanille, Guinness

Les Stouts du Sud

Alors que la Guinness vient de Dublin, d’autres régions se sont mises à fabriquer de la bière brune. On retrouve ainsi la Murphy et la Beamish, toutes deux originaires de Cork.

 

En savoir plus sur la Guinness.

Visiter la Guinness Store à Dublin.

Retrouvez tous les articles sur l’Irlande.

Laisser un commentaire

La publication a un commentaire

  1. Müller

    Les commentaires sont très intéressants et ils donnent très soif !